Présentation

Flux RSS

 Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

Add to Jamespot  http://www.wikio.fr Follow jeromebondu on Twitter

W3C

  • Flux RSS des articles

Rumeur

Samedi 8 octobre 2011 6 08 /10 /Oct /2011 22:42

socgen.pngJe vous recommande cet article publié hier par François-Régis Chaumartin, qui me semble tout à fait pertinent. Il explore une possible opération d'intoxication de la Société Générale sur Twitter (1).


Extrait : 

"L’analyse de la semaine du 14 septembre 2011 concernant la Société Générale montre que le tweet le plus (ré)émis est « Depuis 2006, l’action Société Générale a chuté de 140 à 17€ banque faillite CAC 40 ». Ce groupe compte plus de 600 tweets, soit sensiblement plus que ceux concernant le retrait des fonds de Siemens (138 tweets), la poursuite du site Electron libre en diffamation (122 tweets) ou l’enquête US sur le rôle de la banque dans une affaire de fraude (69 tweets).

 

Le problème vient ici du fait que ces 600 tweets n’ont pas été écrits par des humains, mais réémis en boucle automatiquement par un bot (robot logiciel) qui gère une vingtaine de comptes Twitter (ladydodo2, gisetta1, roussiama, rotatayoyoy1, hiroshigirl1, mylenana, cleamounette, krulyly, dilita2, semella1, eylisabetha, jordine3, olgach07, larabis1, Clisthna, lrah1). Certains des profils qui étaient gérés par le bot (clemental1, delphinie1, cybella2, freyha1, ingreed4, vaninahal) ont déjà été suspendus. Tous ces différents profils partagent les mêmes caractéristiques : un avatar féminin d’inspiration manga ; une émission automatique de tweet toutes les 3 minutes ; aucun following. En revanche, l’ensemble des profils compte plus de 1000 followers."

 

(1) : En toute honnêteté je n'ai pas vérifié toutes les infos, mais l'ensemble semble de très bonne qualité.  François-Régis Chaumartin base son analyse sur un outil qu'il a créé Proxem et qu'il commercialise.

 


Par Jerome Bondu - Publié dans : Rumeur - Communauté : NTIC : Nouvelles technologies
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 27 mai 2011 5 27 /05 /Mai /2011 15:11

Le trophée Sun Tzu récompense un exercice de stratégie rumorale. Il s'agit pour les écoles en compétition d'imaginer une stratégie d'attaque ou de défense utilisant la rumeur comme arme. Cette année, c'est le MISTE de l'ESIEE qui a rendu la meilleure copie. Mais il convient de féliciter aussi l'ICOMTEC, qui a fait un excellant travail (faisant parti du jury, je suis bien placé pour savoir qu'il a été très difficile de les départager). 

Voici une présentation du trophée par Christian Harbulot qui présidait cette année le jury (vidéo prise lors de la soirée qui clôturait le prix 2011). Il présente en quelques mots l'intérêt d'un travail sur la rumeur. Christian Harbulot est directeur de  l'École de guerre économique.


Voici la présentation qu'en fait Laurent Gaildraud fondateur du trophée Sun Tzu


Lexis Nexis est sponsor du prix. Jérôme Cail exprime bien l'intérêt de l'éditeur de la plateforme de veille pour cette compétition.

 

 

Par Jerome Bondu - Publié dans : Rumeur - Communauté : NTIC : Nouvelles technologies
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 16 mai 2011 1 16 /05 /Mai /2011 10:18

rue89.jpgDécryptage intéressant de Rue 89 sur la gestion d'une rumeur par la RATP.


"Mercredi 11 mai, une rumeur qui circulait sur Internet évoquait une collision entre deux rames dans le métro parisien. La RATP a immédiatement réagi et a rapidement limité l'impact. Décryptage de la vie et de la mort d'une fausse info sur le Web, ou comment les messages circulant sur les réseaux sociaux sont de plus en plus scrutés par les entreprises."

Par Jerome Bondu - Publié dans : Rumeur - Communauté : NTIC : Nouvelles technologies
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 11 juin 2010 5 11 /06 /Juin /2010 09:41


Voici une courte vidéo de Laurent Gaildraud juste après la remise du trophée Sun Tzu.

 

Le sujet de l’édition 2010 tient en quelques lignes énoncées par le fondateur du prix Laurent Gaildraud :
"Dans cette édition, il s’agissait d’une OPA hostile de NOKIA sur PALM. Les participants étaient du coté de NOKIA et devaient éviter la flambée du prix de PALM, phénomène inhérent à toute OPA et fort couteux au prédateur."

 

Christophe Stalla-Bourdillon et Andréa Brignone ont fait une analyse des résultats. J'en retiens trois choses :

 

Si un prédateur veut diffuser des rumeurs pour faire baisser le prix d'une proie (ou éviter que son prix d’opéable ne monte trop), il doit le faire de manière mesurée. Car si la rumeur fait perdre trop de valeur  à l'entreprise cible, le prédateur fait au final une mauvaise opération. D'où la technique qui consiste à attaquer quelque chose qui peut être facilement « renouvelable » comme … la vision ou la stratégie de la direction. C'est pour cela que beaucoup des OPA voient fleurir des critiques à l'encontre du management de la cible, avec la « promesse » que son remplacement permettra de créer de la valeur pour l'actionnaire.

 

Seconde idée, la rumeur doit toucher le « public cible », donc généralement les actionnaires. Un des groupes participants au concours avait envisagé de construire une affaire de mœurs pour déstabiliser le management de la cible. Outre le fait que cela ne soit ni éthique ni légal, cela risque en plus d’être inopérant. Car comme le soulève un des membres du jury : le développement d'une affaire de mœurs dans les milieux financier n'aura pas forcément l'impact voulu. Car c'est un milieu qui a une conception spécifique de l'éthique, qui est plus liée à une bonne gestion des fonds.

 

Enfin, j'ai apprécié la métaphore suivante : Dans un duel à trois, celui qui meurt en premier est celui qui paraît le plus agressif, car il concentre les premiers tirs des deux autres. Belle image à méditer…

 

La remise du prix a donné lieu à une petite séquence technologique, avec la liaison par Skype d'une des membres de l’équipe lauréate qui se trouvait en Grèce.

 

Le trophée a été remis par Jérôme Cail de Lexis Nexis (partenaire de l'opération) à Henri Samier, directeur du mastère « Innovation et intelligence économique » à l'Université d'Angers.

 

Henri Samier a souligné l'importance de la prise en compte de la rumeur dans la stratégie d'entreprise. Non seulement parce que cela existe, mais aussi parce que cela permet de sortir du cadre classique de la gestion d'entreprise, et permet d'envisager les ruptures, de plus en plus fréquentes dans un monde mouvant. Concourir à ce prix, ajoute-t-il, dont les participants sont des équipe et non des personnes individuelles, permet de souligner que la valeur réside plus dans le collaboratif et les réseaux humains que dans l’individu seul.

 

J'ai eu le plaisir de remettre avec Julien Flandrois directeur marketing et commercial de KB Crawl (second partenaire avec de l'opération) le second prix à l'équipe de l'ICOMTEC.

 

Pour en savoir plus :

- Histoire de l’IE (1/8): Sun Tzu
- Le réveil du Samouraï, livre de Pierre Fayard

- Présentation de l’Art de la Guerre sur wikipedia


Par Jerome Bondu - Publié dans : Rumeur - Communauté : Veille stratégique
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 5 novembre 2009 4 05 /11 /Nov /2009 07:26
Au hasard de mes pérégrinations sur les médias participatifs, je suis tombé sur un site qui se veut une plateforme de pétitions. Le site Mesopinions.com se présente comme "un site de pétitions entièrement gratuit et accessible à tous. Il a pour vocation de vous permettre de créer facilement une pétition, de la gérer et de l'exporter au format PDF."  L’univers participatif est décidément bien vaste. Après les textes, les photos, les vidéos, les présentations PPT, les élucubrations de moins de 140 caractères, … les signatures.

A y regarder de plus près, on découvre des choses intéressantes. Pour preuve cette pétition qui demande au président Sarkozy de rembourser une dépense. "Petition pour le remboursement de la douche à 245 572 euros de Sarkozy." Extrait : "vous devez donc montrer l’exemple en remboursant cette douche à 245 572 euros, douche jamais utilisée, construite à l’occasion du sommet de l’Union pour la Méditerranée, à 500 mètres de votre logement de fonction."


Réflexe de veilleur, je n’ai pas pu résister à mener une petite recherche : Si certains sites reprennent cette information comme impots-utiles.com, d’autres sources apportent des précisions utiles.

- Arrêt sur Images précise « ce n'est pas la douche seule, mais la "zone bureau" de Nicolas Sarkozy, ainsi que les "salles d'entretiens bilatéraux", dont le coût se monte, selon la Cour de comptes, à 245 572 euros ».

- 20minutes cite Mediapart qui nous apprend qu’il s’agit de l’argent européen (et pas seulement français) « Le budget de la présidence française de l’UE, d’après Médiapart, s’est élevé à 171 millions d’euros pour six mois. Le sommet de Paris, organisé le 13 juillet 2008 pour lancer l’Union pour la Méditerranée, aura coûté 16,6 millions d’euros. Le prix d’une douche luxueuse pour Nicolas Sarkozy, au Grand Palais, lieu des débats, qui n’aurait jamais servi : 245 572 euros... »

- Courrier international ajoute sa pierre à l’édifice avec cette mise en perspective : « Le gouvernement français a précisé que les dépenses (liées au budget à la présidence française de l’UE) ont été équivalentes à celles de la présidence allemande en 2007. »

Au final, chaque internaute pourra penser ce qu’il veut sur cette affaire. L’objet de ce billet n’est pas de faire de la politique, mais simplement de constater que le web participatif peut être la meilleure, et la pire des choses. A moins qu’elle ne soit simplement le reflet de la société. Pour plagier une citation célèbre : « Nous avons le web que l’on mérite ».

Jérôme Bondu

Par Jerome Bondu - Publié dans : Rumeur - Communauté : Veille stratégique
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Sondage sur les réseaux

Participez au sondage sur la pratique des réseaux humains, mis en place par Inter-Ligere ! Cela ne vous prendra que 5 minutes, et vous recevrez les résultats. Cliquez ici.

Recherche

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés