Présentation

Flux RSS

 Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

Add to Jamespot  http://www.wikio.fr Follow jeromebondu on Twitter

W3C

  • Flux RSS des articles
Mardi 10 mars 2009 2 10 /03 /Mars /2009 00:00

Suite à la publication du compte rendu de la conférence sur l'Iran, un internaute m'a transmis un commentaire très intéressant. Avec son accord, je le publie ci-dessous en intégralité.


-------------------------------------


Cher Monsieur,

 

Je vous remercie infiniment de m'avoir envoyé ce compte rendu. Je l'ai lu avec beaucoup d'attention et d'intérêt et je ne peux m'empêcher de faire quelques réflexions. Étant revenu de mon voyage d'affaire en Iran pendant lequel j'ai pu côtoyer des personnes d'origine et de statut social différents, ce qui m'a permit de construire ma propre opinion, je voudrais revenir sur les points suivants du compte rendu :

 

Ahmadinejad : contrairement à Son Excellence, Mr Nicoullaud, je pense que l'actuel Président la RI d'Iran n'est pas du tout en bonne position électorale. Ce personnage n'est plus du tout apprécié en Iran (que ce soit à Téhéran, Ispahan ou Kerman, à l'autre bout du pays, endroits que j'ai pu visiter). Il est considéré comme rétrograde (aghebmandéh, en persan, mot revenu extrêmement souvent), comme ne tenant pas ses promesses, et comme n'ayant pas réussi à se créer de marge de manœuvre face au Chah (en parlant de Khamane'ï).

 

Droit de regard de l'Etat Iranien : c'est parfaitement vrai, le contribuable iranien n'existe tout simplement pas au sens occidental du terme. Les iraniens, quelque soient leur milieu social, sont assistés par un Etat qui subventionne tout ce qui est indispensable. Ainsi 85 % de la facture de l'électricité des iraniens sont payés par l'Etat, le plein d'essence coûte moins cher à un iranien qu'une bouteille d'eau minérale d'un litre, l'eau du robinet est gratuite etc, etc ... Cela représente une aide annuelle de 100 milliards de rials iraniens (1 € = 12500 rials). Sauf que ces subventions à tout va ont négativement influé sur les comportements de consommation des habitants en favorisant un extraordinaire gâchis. Pour contrer cela à partir de 21 Mars 2009 (début de nouvelle année du calendrier chemsi, qui a cour en Iran), les subventions de l'Etat vont être réduites de moitié pour l'électricité et l'eau et totalement levées pour l'essence. Cette mesure, pourtant très rationnelle d'Ahmadinejad, à laquelle il tient énormément, l'a rendu extrêmement impopulaire. En échange d'un tel traitement, les iraniens, à qui j'ai pu parler, demandent à ce que l'Iran cesse toute son aide aux "arabes", sous entendant Palestine, le Hamas, le Hezbullah etc, etc ...

 

Pays en quasi-autarcie : Ce qui m'a beaucoup frappé aussi c'est l'appareil de production de ce pays. Les iraniens produisent quasiment tout. Cela va de tapis de bain aux ascenseurs, voitures et avions de chasses.

 

Impasse diplomatique d'Obama : les conditions préalablement posées par Obama et énoncées par H.Clinton ne tiennent pas debout et sont contraires à l'esprit de négociation, Obama se rendra compte tôt ou tard et sera obligé de négocier sans conditions (attendons de voir ce que donneront les nouvelles négociations avec Moscou, allié traditionnel de Téhéran). Car d'une part il n'y a aucune preuve que l'Iran développe un programme nucléaire militaire (paroles de M. El Baradei), comment donc arrêter quelque chose qui n'existe pas dans les faits ou du moins existe que dans les fantasmes. Quant au soutient au terrorisme, cette vielle rhétorique Bushiste utilisée contre Sadam en Irak, totalement infondée par ailleurs, n'a pas de sens contre l'Iran qui peut accuser de la même chose les E-U, n'ont-ils pas aidé le Pakistan à la mise en place du régime taliban en Afghanistan !? Aujourd'hui c'est une évidence ! L'Afghanistan sera d'ailleurs le point noir des négociations avec l'Iran, car tout le monde le sait, sans l'Iran un Afghanistan stable n'est pas possible ! Or, Mr Obama en a fait sa priorité ! Est-il prêt à tout laisser tomber et perdre sur le front afghan après un tel tribut payé par les USA ? J'en doute. Cette situation et la présence américaine en Afghanistan est en réalité une aubaine pour l'Iran qui lui permet d'économiser ses propres ressources et se tenir loin du foyer d'instabilité qu'est l'Afghanistan.


 

C. H.

Par Jerome Bondu - Publié dans : Stratégie - Communauté : Veille stratégique
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Sondage sur les réseaux

Participez au sondage sur la pratique des réseaux humains, mis en place par Inter-Ligere ! Cela ne vous prendra que 5 minutes, et vous recevrez les résultats. Cliquez ici.

Recherche

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés