Présentation

Flux RSS

 Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

Add to Jamespot  http://www.wikio.fr Follow jeromebondu on Twitter

W3C

  • Flux RSS des articles
Mardi 11 décembre 2007 2 11 /12 /Déc /2007 15:39

Compte rendu de la réunion du CIEM / Atelier II (22 juin 2004). 
Invité : M. Pierre BATEL, marketing stratégique Thales Communications
Réunion animée par Jérôme Bondu
Cette troisième réunion avait pour but de réfléchir aux outils informatiques de collecte des informations

Pierre Batel a commencé la réunion par nous présenter un outil informatique d’IE : la solution Kalima développée par Thales Communication et IBM. Cette solution est composée notamment :
- d’un module d’acquisition des données,
- d’un module d’analyse, de traitement et de structuration des informations. La particularité de ce module est d’utiliser de manière complémentaire deux technologies : des statistiques avancées et de la linguistique.
La plupart des outils utilisent l’un ou l’autre.
Il avait été abordé lors d’une précédente réunion le fait que les PME hésitent à investir dans l’achat d’outils informatiques de veille. La mutualisation est-elle une solution ? M. Batel nous a présenté un retour d’expérience en la matière : Le système de veille mis en place pour la Technopole Régionale de Montpellier.
- L’objectif était de mettre à disposition des entreprises de la Technopôle Régionale de Montpellier (350 entreprises) un outil de collecte des informations.
- L’outil mis en place (en 2001) bénéficiait d’une technologie très performante.
- M. Batel a remarqué une très faible utilisation du système. 20 entreprises utilisent l’outil (dont 5 régulièrement), sur un total de 350.
- Selon lui, les PME ont du mal à dégager 1/3 de temps / homme pour la recherche d’information. Ce système est utilisé quand l’entreprise peut dégager un poste à temps complet.


En ce qui concerne le calcul du retour sur investissement d’une dynamique d’IE :
- M. Moaty rappelle l’approche de M. Bernard Besson : Il faut montrer que l’entreprise dépense déjà des sommes importantes pour l’acquisition, le traitement, et la sécurisation des informations. Mettre en place une dynamique d’IE vise simplement à rationaliser ces dépenses.
- M. Batel pense qu’il est possible de quantifier les gains de l’IE. Mais cela nécessite d’une part qu’il y ait des produits de l’IE, c'est-à-dire des documents formels qui aident à prendre des décisions. Et d’autre part, que ceux qui commandent ces études d’IE, s’engagent à quantifier financièrement les décisions qu’ils prennent sur la base de ces études.

Jérôme Bondu

Par Jerome Bondu - Publié dans : Intelligence Economique
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Sondage sur les réseaux

Participez au sondage sur la pratique des réseaux humains, mis en place par Inter-Ligere ! Cela ne vous prendra que 5 minutes, et vous recevrez les résultats. Cliquez ici.

Recherche

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés